Sport propre Apprendre plus
Retour aux stages

« Formation de la Solidarité Olympique pour les entraîneurs » Escrime - Niveau 1 Kigali (Rwanda) 19 mai au 02 juin 2015

La formation s'est déroulée au Stade Amahoro, dans une zone dégagée sous les tribunes.

Le premier jour a été consacré aux présentations, avec un résumé des sujets et des discussions à venir.

Vingt-cinq personnes ont participé à cette formation. Une seule d'entre elles avait déjà une expérience technique. Huit participants avaient de l'expérience en escrime, les autres étaient débutants.

Grâce au soutien du président de la Fédération rwandaise, des solutions ont été trouvées aux petites difficultés quotidiennes.

La première semaine a été consacrée à la théorie de l'école italienne et aux déplacements de base en escrime. Au cours de cette semaine, les futurs entraîneurs ont étudié les principales différences entre les trois armes, avec une présentation concise de chaque arme et une démonstration privée d'entraînement pour chacune d'elles. Une attention particulière a été portée à l'épée, cette arme étant la plus couramment pratiquée par les participants.

Des entraînements en groupe ont été organisés chaque jour, avec des exercices axés sur l'amélioration du déplacement, pour mettre en pratique les éléments abordés la veille.

Des entraînements individuels ont également été organisés lors d'exercices en binôme.

Au cours de la deuxième semaine, les entraîneurs ont continué à travailler le déplacement mais ont également parlé du programme d'entraînement quotidien des athlètes, ainsi que des tireurs.

Dans le cadre de leur formation, ils ont pu regarder certains extraits de compétitions internationales, principalement des Championnats du monde de Kazan 2014, avec des commentaires sur les actions les plus éloquentes.

Par la suite, des discussions ont été menées sur l'entraînement des enfants et le « jeu d'escrime » selon les directives de la Fédération italienne d'escrime.

Un cours entier a été dédié à l'explication du règlement technique de la FIE, ce qui a permis aux participants d'acquérir les connaissances requises pour participer à un vrai match à l'épée.

Une vraie compétition était organisée à la fin des cours, avec des matches libres sans machines ni câbles pour commencer, et par la suite, avec des matches en situation de compétition (équipement complet) jusqu'à la fin de la première moitié de la semaine.

Des certificats ont été distribués aux participants au terme de la formation.

Carmine Carpenito