Sport propre Apprendre plus
Retour aux actualités

Le programme « Donate your fencing gear! » fête son premier anniversaire


Au terme de cette première année d'existence, nous sommes fiers d'annoncer que le programme Donate your Fencing Gear! est un succès : plus de 1 300 articles ont été collectés au cours de trois événements, à savoir les Championnats du monde de Leipzig, les célébrations de Swiss Fencing lors de la première Journée mondiale de l'escrime et le trophée « Prince Takamado » de la Coupe du monde de fleuret masculin à Tokyo. Les donateurs, des tireurs et des fabricants, ont permis à six fédérations de recevoir des équipements pour leurs athlètes. Le succès du projet a été reconnu pour la première fois par une invitation, reçue par la FIE, à présenter le programme lors du Forum des FI (Fédérations internationales) 2017, dont le thème était « International Federations Impact: Leading the Way Towards a Sustainable Agenda » (Impact des Fédérations internationales : Montrer la voie vers un développement durable).

En 2018, la FIE célèbrera son 105e anniversaire. Le programme sera poursuivi à cette occasion, avec une attention particulière accordée aux nouvelles fédérations et aux fédérations en voie de développement. La prochaine collecte est prévue en avril, lors des Championnats du monde d'escrime cadets et juniors 2018 à Vérone, Italie.

Alors que la campagne Donate Your Fencing Gear! 2018 prend son envol, un bilan et un résumé détaillés de la première édition du programme sont en cours de rédaction. Comme convenu au préalable, les fédérations nationales d'escrime bénéficiaires préparent actuellement des rapports sur l'évolution des projets soumis en 2017 et sur la manière dont les équipements donnés ont influé sur leurs organisations et les tireurs.

Dans le cadre de la poursuite de sa politique de transparence totale, la FIE partagera dans les prochaines semaines les informations reçues, et un résumé public sera à la disposition de tous les donateurs qui souhaiteraient en savoir davantage sur l'utilisation finale des équipements qu'ils ont donnés. Le premier retour présenté ici est celui de la Fédération nationale de Colombie.

Miracles en Colombie

« Je pense que nous faisons des miracles avec ce matériel. Nous pouvons sensibiliser des régions et des petits villages qui n'avaient aucune idée de ce qu'était l'escrime », a déclaré Vladimir Iwanoff, Président de la Fédération colombienne d'escrime (CFF).

La CFF avait soumis un projet de découverte de l'escrime dans le District de Boyacà, dont la capitale est Tunja, sur la Cordillère des Andes, à environ 130 km de Bogotà. Tunja était la destination finale des équipements collectés à Leipzig et remis à l'entraîneur Juan Miguel Paz, qui les a ramenés en Colombie. Le matériel, stocké à Tunja, est transporté régulièrement vers deux écoles, le « Colegio Nueva Generacion » à Sachica et l'« Institucion Educative Tecnica San Felipe » à Cucaita, puis ramené à la fin des cours. En 2018, trois autres villages participeront également aux activités d'escrime : Siachoque, Soraca et Villa de Leyva.

« Ce don a eu un impact positif sur le District de Boyacà », a expliqué le Président Iwanoff. « Aucun enfant ne savait ce qu'était l'escrime avant la mise en œuvre de ce projet.

Pendant les cours d'escrime, les enfants apprennent également à avoir un comportement correct en tant que personnes. L'utilisation d'armes doit en effet être associée à l'enseignement de valeurs telles que le respect de la vie et le fair-play. Cela contribue à l'éducation, au sens large du terme. »

Les projets colombiens sont menés par Heiner Rafael Ortega Mora et Carolina Tapasco Ospida, avec le soutien des organes dirigeants des écoles, qui autorisent la libre utilisation des installations scolaires. Le principal objectif est désormais de faire de l'escrime une activité régulière des cours d'éducation physique dispensés en milieu scolaire.

Bien que le programme ne soit pas encore totalement mis en œuvre, la prévision initiale, qui était de sensibiliser plus de 100 écoliers, a déjà été dépassée, et 150 élèves d'écoles primaires et secondaires ont ainsi pu pratiquer l'escrime pour la première fois de leur vie.

26.02.2018