Sport propre Apprendre plus
Back to fencing gear

Un projet d'escrime de l'Équateur pour aider les enfants défavorisés

QUITO, Équateur, janvier 2019—« On trouve difficilement des cours d'escrime suivis par 50 personnes à Quito, mais ici nous avons atteint ce chiffre », a expliqué Diego Portilla, multiple champion national de sabre et responsable du projet présenté par la Fédération équatorienne d'escrime dans le cadre du programme Donate Your Fencing Gear 2018 de la FIE mis en œuvre en partenariat avec la ville de Quito.

Des cours d'escrime sont proposés à des enfants défavorisés grâce à la contribution des donateurs de Donate Your Fencing Gear.

« Plus de 250 enfants sont accueillis ici, mais jusque là nous n'avions du matériel que pour environ 50 », a précisé Portilla. « Nous espérons pouvoir augmenter le quota de participants dans un futur proche, ainsi que la fréquence des entraînements, qui est limité à ce jour à une fois par semaine. » Les enfants s'entraînent ici avec les équipes provinciales et nationales, de sorte que la fédération nationale dans son ensemble - les athlètes, les entraîneurs, les arbitres et les dirigeants - est activement impliquée dans le projet.

« Nous pouvons enseigner beaucoup de choses aux enfants par le biais de l'escrime », a expliqué Portilla, qui est également un psychologue qualifié spécialisé dans la thérapie systémique. « La première chose qu'ils apprennent, c'est le contrôle de soi, parce qu'en escrime, si vous ne vous contrôlez pas, vous perdez. Ils apprennent également le respect de l'adversaire. »

« Les entraîneurs engagés dans le projet sont tous des entraîneurs ou des arbitres nationaux qui travaillent également dans des cercles d'escrime locaux », a conclu Lorena Arroyo, Présidente de la Fédération équatorienne d'escrime, à la fin de notre visite. « Notre espoir c'est que de jeunes talents émergent de ce groupe et poursuivent une carrière sportive dans l'un des clubs qu'ils souhaitent rejoindre. Nous n'excluons pas qu'un jour, ils puissent faire partie de l'équipe nationale ».